Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 9762 fois.
  • Les sentiers de raquettes à neige du Valinouët, un trésor bien gardé!

    Photo de inyoureye Jonathan Vallée
    Saguenay,  Canada
     Saint-David-de-FalardeauCanada ) en Décembre 2015
    PÉRIPLE SPORTIF / publié le 29 Décembre 2013

    La plupart des gens fréquentent le centre de ski le Valinouët pour y skier ses pentes. Or, pour les amateurs de raquettes à neige, la montagne à beaucoup à offrir. Malgré la présence de seulement deux sentiers principaux, l’un étant classé comme modéré et l’autre comme difficile, cet endroit est un secret très bien conserver. Si vous êtes comme moi et que vous aimez parcourir des sentiers remplis de poudreuse, cet endroit vous comblera.

    Pour s’y rendre, c’est très simple. Il suffit de prendre la direction du centre de ski qui est situé sur le mont-valin. Pas besoin d’aller dans les détails, en deux ou trois clics sur « google map » vous serez en mesure de vous situer. Bref, une fois sur place, vous avez qu’à vous rendre au guichet pour vous procurer un billet pour le remonte-pente (environ 10$). Empoignez vos raquettes, prenez le télésiège situé à droite du chalet et le tour est joué. Évidemment, n’oubliez pas de mentionner que vous avez des raquettes puisque vous pourriez avoir une surprise au moment de débarquer du haut de la montagne si l’employé n’est pas avisé de votre arrivée.

    Une fois arrivée au sommet, ce n’est pas très évident de trouver le départ des sentiers. C’est très mal indiqué et même après avoir questionné l’employé, celui-ci semblait quelque peu surpris de voir des raquetteux. Après quelques indications par ci et par là, nous avons trouvé le départ qui se situait juste en face du débarquement dans une zone clôturée avec une clôture orangée. Bref, il fallait le savoir. Une pancarte montrant l’ensemble du trajet est présente à cet endroit.

    De la poudreuse, en voulez-vous? Oh my god. Je dois vous dire que l’endroit est tellement peu achalandé qu’il en était difficile de retrouver le sentier. Heureusement que celui-ci était balisé, car il nous aurait été impossible de demeurer dans celui-ci. Bref, en tant que sportifs invétérés, mon ami et moi avons choisi d’emprunter le sentier le plus difficile du site. Vous devrez prendre cette décision environ une vingtaine de minutes après avoir débuté le parcours. À cet endroit, il faut traverser un lac afin d’emprunter le difficile trajet. En deux et trois mouvements, nous nous décidons à emprunter ce poudreux parcours.

    Difficiles, ardus et laborieux sont des termes que nous avons utilisés à maintes reprises durant le trajet. Il y avait tellement de neige que même les carrés qui balisaient le supposé itinéraire étaient invisibles. Chaque pas effectué nécessitait une bonne dose d’énergie. Pour ceux et celles qui doutent que la raquette à neige ne soit pas une activité physique, détrompez-vous. Il est fort recommandé de ne pas emprunter ce sentier seul puisqu’à maintes reprises nous nous sommes ensevelis sous la neige. L’aide de notre partenaire était nécessaire pour se sortir de ce pétrin. Bref, une sortie remplie de rebondissements des plus inattendus. Au final, l’orgueil en a pris un coup puisque nous n’avons pas été en mesure de compléter la boucle du sentier. Nous avons du rebroussé chemin, car en plus de devoir monter la montagne, nous devions nous battre constamment avec l’affaissement de la neige à chacun de nos pas. À cette vitesse, il nous était impossible de terminer le parcours avant l’arrivée de la noirceur. Le demi-tour s’imposait! Le retour fut beaucoup plus facile, mais surtout éternel avec une veste mouillée en raison d’innombrables efforts.

    À notre retour au chalet principal, il n’y avait plus beaucoup d’âmes sur place. Peu importe, ce qui nous rendait heureux à ce moment, c’est décidément la chaleur ambiante du site. Quoi de mieux qu’une bonne froide au bar le Yéti pour terminer cette magnifique journée qui su combler nos attentes tant au niveau physique qu’au niveau de l’aspect de la grandeur des paysages.

    En conclusion, si vous aimez la raquette à neige et que vous souhaitez vivre le sport des conditions idéales, essayez les sentiers du Valinouët et vous découvrirez l’un des secrets des mieux gardés de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sur ce, bonne chance les raquetteux :)

  • Commentaires

    Caractères restants :