Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 11504 fois.
  • Le Zeller bistro de Budapest n'a rien à envier aux restaurants Zellers nord-américain

    Photo de inyoureye Jonathan Vallée
    Saguenay,  Canada
     BudapestHongrie ) en Août 2013
    GASTRONOMIE / publié le 24 Septembre 2013

    Je suis certain que votre première impression en lisant le titre de mon billet vous a fait penser à la chaîne de magasins à Nord-Américaine. Détrompez-vous, le « Zeller bistro » offre un tout autre décor que ces magasins vêtus de beige et de blanc. Bref, mon texte qui suivra portera sur notre appréciation de ce restaurant qui a su allumer nos papilles gustatives lors de notre passage à Budapest en Hongrie.

    Je dois avouer que lorsque moi aussi j’ai lu le nom du restaurant, j’ai aussitôt pensé aux sandwichs clubs offerts dans les restaurants « Zellers » en Amérique du Nord. Après avoir lu les critiques sur le web, nous nous sommes laissé tenter par cet endroit qui était très bien noté sur les différents sites par les visiteurs. Le restaurant est localisé dans un secteur plus ou moins achalandé de la ville de Budapest. Vous pouvez atteindre celui-ci en prenant la ligue bleue du Métro de Budapest via la station « Vorösmarty utca ». Par la suite, une dizaine de minutes de marche vous mèneront au sous-sol où est situé le bistrot.

    Notre visite à ce restaurant a manqué être écourtée puisque nous n’avions pas réservé. Toutes les tables étaient prises ou réservées. C’est avec joie que la serveuse a pris la peine de nous trouver une place malgré tout. Quel accueil! Seulement quelques minutes après avoir pris place, la gentille serveuse a pris soin de nous apporter un verre de champagne. Quoi de mieux pour débuter la soirée? Le setup sur les tables ainsi que le mobilier était parfait. Un mobilier style vieillot avec des murs briqués donne vraiment du cachet à l’endroit et plus particulièrement à une soirée en amoureux.

    Des vrais enfants… Hey oui, le concept du bistrot étant de pouvoir laisser vos traces dans l’endroit, et ce, de façon très originale. On vous donne des crayons de cire à colorier vous permettant de concocter un magnifique chef-d'œuvre sur votre napperon. Impossible de résister. Je vous dirais même que la majorité des gens étant sur place ce soir-là ont tous dessiné une œuvre et ce, peu importe leur âge. Il y a bien sûr un mur des célébrités où vous pouvez y laisser votre œuvre. Pour ce point, j’ai préféré prendre une photo et remiser mon papier à la poubelle une fois mon repas terminé.

    La nourriture… Pour ma part, j’ai pris un tartare de filet mignon qui était excellent. Le potage, absolument rien à dire, il était génial. Pour le plat principal, un magret de canard, délicieux. Ma copine a quant à elle goûté au saumon poêlé. Vraiment, la présentation était écoeurante et la cuisson parfaite.

    Un moment unique… Le couple qui était à nos côtés a vécu un moment privilégié lors de leur passage au bistrot. L’homme a avisé la serveuse de l’anniversaire de sa copine. Quelques instants plus tard, le restaurant en entier a fermé ses lumières et la majorité des occupants ont chanté un joyeux anniversaire à la demoiselle. Celle-ci s’est vue offrir un morceau de gâteau accompagné d’un giga feu de Bengale.

    Pour conclure… Une fois notre bouteille de vin terminée, nous avons aussitôt demandé l’addition. Or, on nous a offert gratuitement un gâteau en dessert en plus de deux meringues. Vraiment, c’était la cerise sur le sundae! Une fois le tout terminé, nous nous sommes dirigés vers la sortie pour payer la facture. Le serveur nous a offert une boisson locale nommée « Palinka » à la saveur de pomme. Nous avons trinqué avec lui et aussi avec d’autres clients du restaurant. Quoi de mieux pour conclure la soirée? Bref, je dois avouer que dans ma vie, j’ai rarement vécu un traitement aux petits oignons comme les employés du « Zellers bistrot » m’ont fait vivre. C’est pourquoi je me devais absolument de parler ce restaurant qui devra rencontrer votre route si jamais vous visitez la Hongrie

  • Commentaires

    Caractères restants :