Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 8038 fois.
  • Nice, la magnifique

    Photo de FredeGagnon Frédérique Gagnon
    Chicoutimi,  Canada
     NiceFrance ) en Mai 2012
    MÉMOIRE DE VOYAGE / publié le 21 Avril 2013

    Nice, ville à couper le souffle avec ses plages plus que parfaites, son opulence et tout le charme français. Notre premier contact avec Nice : l’aéroport. Minuscule, mais animé comme nul part ailleurs, plein à craquer de vacanciers millionnaires, et de très rares back packers comme nous. De plus, les pistes de décollage et d’atterrissage sont parmi les plus courtes au monde. Une vague impression d’atterrir pratiquement sur la mer, voilà ce qui caractérise notre arrivée. Contrairement à ce qu’on voit habituellement, l’aéroport de Nice se trouve en pleine ville, à quelques pas de la plage et du centre. On peut donc observer tranquillement le va et vient aérien alors qu’on mange tranquillement sur une terrasse en bord de mer.

    On ne peut pas parler de Nice sans s’attarder sur ses extraordinaires plages de galets, vision peu commune pour les touristes comme nous. En effet, les galets noirs et polis par l’eau n’ont rien à voir avec les étendus de sable blanc habituels. L’eau n’en parait qu’encore plus bleue. Seul petit hic, si comme nous vous visitez la côte en mai, vous serez embêtez par les méduses. En effet, lorsque l’eau se réchauffe, elles gagnent le bord de mer et s’échoue littéralement sur la plage, ou elle pourrissent et dégagent une odeur nauséabonde. Donc, pas de baignade au mois de mai!

    Nice, c’est aussi la pissaladière, une spécialité culinaire locale composée d’anchois et de fromage sur une pâte à pizza, les olives niçoises et aussi un verre de vin à chaque repas, même au diner. Le kir royal, cocktail apéritif fait de vin mousseux et de liqueur de cassis, se retrouve sur presque toutes les cartes des restaurants et est vraiment délicieux. Bref, Nice c’est l’opulence jusque dans l’assiette.

  • Commentaires

    Caractères restants :