Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 2774 fois.
  • Le chalet la Sauvagine le temps d'un week-end

    Photo de inyoureye Jonathan Vallée
    Saguenay,  Canada
     ChicoutimiCanada ) en Février 2016
    PÉRIPLE SPORTIF / publié le 24 Février 2016

    Nous étions cinq braves ayant comme objectif de parcourir un total de 40 kilomètres en raquette en l’espace de deux journées. Malheureusement, pour des raisons que je dois garder secrètes (estime masculine), nous avons finalement modifié notre plan pour terminer avec un total de 30 kilomètres.

    Notre excursion avait comme point de départ la station de ski le Valinouët. Plus précisément, le sentier en raquette est accessible via le poste de pompage. Une petite recherche sur Google Maps et puis le tour est jouée. De là, vous pouvez parcourir plusieurs kilomètres dans des sentiers balisés gratuitement. Toutefois, lorsque vous apercevrez la pancarte de la SEPAQ, un droit d’accès quotidien (8,50$ payable en ligne) sera nécessaire sous peine d’amende.

    Après avoir emprunté le sentier polyvalent, puis un chemin non balisé, nous sommes finalement arrivés sur le lac aux Canots. Quelques kilomètres plus loin, nous avons atteint le pavillon Antoine-Dubuc. Un édifice en bois rond en plein cœur de la nature. Électricité, toilettes, commodités et chaleur sont au rendez-vous pour les gens pratiquant les activités hivernales dans le secteur. C’est à cet endroit que les gens en provenance du pavillon accessible via Saint-Fulgence sont déposés en chenillette. Nous, vrais explorateurs, avions décidés de faire le plein trajet!

      

      

    Il était déjà 13 heures lors du jour numéro un, après un bon repos, nous avons décidé de braver la piste semi-balisée de 6 KM (vers le lac valin) menant directement à notre chalet, la Sauvagine. Avant le départ, nous avions déjà 12 KM à notre actif avec des bagages variant entre 35 livres et 50  livres. Évidemment, ajouté au facteur neige, le poids de nos bagages commençait à se faire sentir. Trois groupes se sont formés à ce moment, un plus rapide, moi en milieu de peloton et les deux autres à l’arrière.

     

    Ce sentier regorge de fantômes et de paysage des plus magnifiques. Vous êtes décidément seul dans la nature J Pour ma part, j’ai vraiment apprécié cette section de notre périple. C’était difficile physiquement, mais en même temps, chaque pas nous menait peu à peu vers notre destination.

    Arrivés au chalet de la Sauvagine, nous avons constaté que les chalets de la SEPAQ sont très bien équipés. Bien sûr, en raison du temps froid, le propane n’est pas disponible en hiver. Toutefois, le foyer était déjà préchauffé à notre arrivée. Les galeries du chalet étaient déblayées même chose pour le chemin menant à la bécosse externe. Plusieurs d’entre nous avaient beaucoup trop de trucs dans leur bagage. Ustensiles, assiettes, poêlons, allume-feu, feu et j’en passe, tout y était. La seule chose qu’il manquait, c’était des oreillers. Pour le reste, il y avait quatre lits dans le chalet puis un divan-lit. C’était très bien! Franchement, j’ai été surpris par le service offert par la SEPAQ.

     

     

    La fois où j'ai essayé de nourrir un geais gris =)


    Un bon souper chauffé sur le poêle à bois, de belles discussions et la noirceur, c’était l’équivalent de notre soirée J Pas de réseau cellulaire, peu de commodités, la chaleur humaine et l’accomplissement de la journée ont contribué aux succès de cette soirée. La lumière des étoiles n’a pas été suffisante à me maintenir en réveil. Vers les environs de 21h00, j’étais déjà au lit me préparant pour le retour.

    Comme mentionné plus haut, nous étions censés effectuer une boucle vers le pic de la hutte, toutefois, certains d’entre nous avaient les jambes lourdes. Après un caucus d’équipe au pavillon Dubuc, nous avons décidé de retourner sur les pas de la veille vers un retour vers le Valinouët. Tout de même, l’ensemble des cinq personnes étaient d’accord avec cette décision. Trente kilomètres en deux jours, ce n’est tout même pas rien. Surtout avec un poids sur les épaules.

    En terminant, ce fut une expérience enrichissante pour ma part. Le défi de réaliser une telle distance avec des gens ayant le même objectif m’a permis de me dépasser lors de cette expérience. Pour le prix, 17$ pour les droits d’accès et 22$ pour le logis, je peux conclure que c’est une expérience très rentable pour les aventuriers. Au final, les cinq matelots (le morse, l’athlète, le Yukon, le cache-oreille et moi-même) avons apprécié grandement cette expérience.

    Qu’attendez-vous pour visiter notre magnifique région et ses magnifiques paysages?

    Pour réservation 

    Adresse : 360 Rang Saint Louis, Saint-Fulgence, QC G0V 1S0
    Téléphone :+1 800-665-6527

    • Commentaires

      Caractères restants :