Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 6843 fois.
  • Croisière à bord du Disney Fantasy (7)

    Photo de natbol Nathaniel Bolduc
    Jonquière,  Canada
     United EstatesBahamas ) en Octobre 2013
    MÉMOIRE DE VOYAGE / publié le 22 Octobre 2014

    Nous sommes maintenant jeudi trois octobre.  La mer s’est calmée et tout est revenu à la normale. Il n’y a plus aucun signe qui laisserait croire que nous sommes passés dans les traces d’une tempête tropicale durant la nuit.  Nous avons tous les deux dormi comme des loirs sous le mouvement du navire, comme deux bébés dans leur berceau.

    Aujourd’hui, c’est le deuxième jour en mer sans escale de la croisière.  Nous sommes en direction de Castaway Cay.  Le soleil est radieux ce qui nous permettra de  profiter des installations aquatiques du Fantasy, mais avant de penser à aller faire trempette, nous allons déjeuner au Royal Court.  Les trois restaurant normalement destinés au souper servent aussi des déjeuners à la carte, si la formule de buffet du Cabanas ne vous plait pas.  Comme nous ne sommes aucunement pressés par le temps aujourd’hui et que nous voulons tester tous les choix qui s’offrent à nous, nous avons décidé de s’y présenter pour le petit-déjeuner. Nous avons une fois de plus mangé comme des rois et à profusion.

    Deuxième activité de la journée, question de faire passer le déjeuner, nous passons par notre cabine pour enfiler nos maillots et nous irons faire trempette dans l’aire aquatique réservée aux adultes à la Quiet Cove Pool et les wirl pools que l’on appelle communément des spas au Québec.  C’est un endroit fantastique pour profiter d’un p’tit drink, dans un endroit semi ensoleillé en dégustant des assiettes entières de fruits fraichement coupés.  Pour faire les choses en douceur, nous débutons par les bains à remous qui ont quelque chose de spécial.  La paroi extérieure donnant à bâbord est vitré ce qui donne l’impression que le bain est l’extension de l’océan qui nous entoure et chose encore plus spécial, le fond est lui aussi vitré nous montrant que nous sommes directement au-dessus des canots de sauvetage et de la grande bleue.  Pour ceux et celles qui ont des caméras submersible, c’est l’occasion de prendre de belles image de vos pieds planant douze étages au-dessus du vide.  C’est peut-être à éviter si vous êtes victime du vertige. Maintenant que notre température corporelle est bien chaude, nous transférons du côté de la piscine qui est divisée en trois sections. La première étant la piscine d’une bonne profondeur car je suis assez grand, et l’eau couvrait facilement mes épaules. La deuxième est un espace avec des sièges bas et quelque centimètre d’eau permettant de profiter de sa boisson favorite prise dans la troisième partie qui est un bar directement dans la piscine, nul besoin de marcher des kilomètres pour pouvoir se désaltérer.

    Nous sommes maintenant bien relax et nous décidons d’aller profiter de ce beau soleil dans l’intimité de notre balcon.  Mais en se dirigeant vers notre cabine nous passons devant le Eye Scream, un petit comptoir de crème molle où l’on se sert soit même. Le plus difficile n’est pas de faire soit même son cornet, mais de choisir parmi la multitude de saveur de crème molle.   Une fois de plus tenté par toute cette nourriture c’est l’heure de la crème glacée. Mmmm! Encore un obstacle se dresse entre nous et notre cabine une fois la crème-molle engloutie, il s’agit de l’aquaduck. Pourquoi pas une ‘tite décente tant qu’à y être, personne ne fait la file pour y aller, aucun temps d’attente.

    Le Fantasy est en direction nord-est, ce qui place notre cabine pratiquement plein sud, c’est le moment idéal pour un bain de soleil. La brise chaude, le soleil, un transat et le bruit des clapotis créé par les hélices derrière le bateau, c’est officiellement le paradis sur terre. Ajoutez à cela une bonne Guinness (ou plus) avec un bretzel Mickey et c’est le nirvana.  Comme si ce n’était pas suffisant, perdu en introspection les yeux mi-clos, j’entendais en plus du son des vague un son de claquement sur l’eau. Persuadé que ce n’est que le son des vagues se heurtant sur la coque, je n’y porte aucunement attention pendant près d’une heure jusqu’à épuisement de ma cannette maltée.  Poussé par l’obligation d’en consommer une autre, je me lève et prend le temps d’observer la profondeur du bleu de la mer pour me rendre compte que le bruit de claquement entendu depuis une heure était en réalité une horde de dauphins sauvages s’amusant à sauter dans les remous du navire.  Je ne les ai observé que pendant quelques minutes, juste le temps de les captés sur la caméra, de réveiller Isabelle qui somnolait dans la fraicheur de notre cabine et ils sont parti. Que pouvais-je demander de plus?

    ding dang dong! C’est l’heure du petit message de la charmante directrice de croisière Leslie. Elle nous annonce qu’heureusement, les feux d’artifice annulé de la veille auront bien lieu aujourd’hui à vingt heures car la météo le permettra. NON! Ce n’est pas possible, notre réservation de ce soir au très chic restaurant Remy est prévue pour 19 :40 heures.  Il m’est impossible d’annuler ce souper pour un feu d’artifice, mais en même temps je ne veux pas rater ma chance de voir mon premier spectacle pyrotechnique  en mer.  Je me rends donc au Remy pour voir s’il pourrait être possible de  reculer la réservation pour 20 :15 heures et toute aimable qu’elle est, l’hôtesse prend note que nous arriverons après les feux. Fiou!

    Il est présentement 17:30 heures et nous décidons d’aller regarder Disney’S Believe au Walt Disney Theater.  C’est une comédie musicale de type Broadway d’une très grande qualité. En s’y rendant, nous tombons nez à nez avec Mickey et Minnie dans l’atrium, juste le temps d’une petite photo.