Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 6007 fois.
  • Découvrir Barcelone à vélo, une boite à surprises

    Photo de inyoureye Jonathan Vallée
    Saguenay,  Canada
     BarceloneEspagne ) en Septembre 2014
    AVENTURE / publié le 17 Octobre 2014

    Lors de mon deuxième séjour, j’ai eu la brillante idée de couvrir davantage de terrain en optant pour la location d’un vélo. Une idée si simple, peu dispendieuse, mais comment intéressante. Il vous en coûtera moins de 20$ pour vous en remplir plein les yeux.

    Une recherche sur Google ou si vous ouvrez l’œil au centre-ville, vous n’aurez sans doute aucune difficulté à trouver un commerce offrant ce service. De mon côté, nous devions présenter une pièce d’identité avec photo que l’on laissait au commerçant. Par la suite, nos montures étaient prêtes pour le grand départ.

    Une chose dont vous devez savoir avant de partir, ne barrez surtout pas votre vélo sur un arrêt-stop, une clôture ou toute autre chose du genre. C’est interdit à Barcelone! Vous devez absolument cadenassez votre engin dans des raques à vélo sans quoi, vous risquez de payer un très gros montant au commerçant en question. De notre côté, nous ignorions ce détail avant que cela nous arrive.

    Nous avions barré nos bécanes à quelques pas de notre appartement et du même coup, juste en avant du commerce de location. Or, le lendemain matin, ceux-ci avaient disparu! Au vol fut ma première pensée qui m’est venue à l’esprit. Heureusement, la chance était de notre côté, les policiers avaient rapporté nos vélos au point de location. Par miracle, au même moment où les officiers étaient sur le point de mettre nos engins au rencart, le commerçant ouvrait ses portes et nos vélos étaient sains et saufs. Au final, nous avons appris que si ce n’avait pas été le cas, nous aurions dû débourser un total de 350 euros par bicyclette suite à cette mauvaise aventure.

    Malgré cette mésaventure, notre ballade de 24 heures en vélo dans les rues de Barcelone fut mémorable. Habitué de couvrir les grandes villes à pied ou en métro, je peux vous jurer que le vélo est un moyen de transport plus qu’intéressant. Barcelone est l’endroit parfait pour s’y trimballer. Un réseau de pistes cyclables est aménagé tout aux alentours de la ville. Plus précisément, la ville en possède plus de 180 kilomètres.

    Pour notre part, nous avons emprunté la « Ronda Verde » qui encercle la magnifique ville de Barcelone. Vous pourrez visiter le mont-juïc, le stade olympique, musée national de Catalogne, l’ancienne arène des combats de taureaux, le parc Güell, la sagrada familia, les plages de Barcelon et j’en passe. Deux endroits ont retenu mon attention.

    Le premier étant de circuler à toute allure sur l’avenue la plus célèbre de Barcelone, Las Ramblas. Quel sentiment de pouvoir dépasser les voitures, les piétons, sonner les autres vélos tout en observant la foule circulant sur l’allée centrale de la rue. À gauche, à droite, oup stop, un piéton! De l’émotion? De l’adrénaline? Bref, vous y trouverez votre compte, car si vous n’êtes pas attentif, mort peut s’en suivre. Les deux rues de l’avenue chevauchant l’allée centrale ne sont pas très étroites ce qui laisse peu de place à l’erreur. En écrivant ce court paragraphe, je revis les émotions qui m’ont fait planer pendant plusieurs minutes. Quels beaux souvenirs!

    L’autre endroit fut la visite du plus haut sommet du Parc Güell en soirée. Je vous recommande d’y aller à la brunante dans les environs de 8 heures. N’étant pas au courant des règles de Barcelone, nous avons laissé nos vélos barrés sur un arrêt-stop à l’entrée du parc. Par chance, aucun policier n’a circulé à cet endroit pendant notre visite. En visitant le parc, nous avons observé un amas de pierres niché d’une croix qui était au sommet du mont accueillant le parc. Aussitôt, nous nous sommes dirigés vers ce point de vue. Le calma plat régnait au sommet malgré la présence de plusieurs touristes. La plupart étaient bouche bée du panorama nocturne que nous offrait Barcelone vêtue de sa robe de nuit. Pendant un bon 30 minutes, nous nous sommes assis à travers les chauves-souris afin d’observer les différents paysages de nuit animés par la luminosité des habitacles. Au final, ce fut l’un des moments les plus mémorables de notre randonnée en vélo qui s’est terminée par la suite sur une terrasse accompagnée d’un bon pichet de sangria.

    En conclusion, pour couvrir de multiples distances, peu importe la ville dont vous voulez visiter, si le beau temps est au rendez-vous, empressez-vous de faire la location d’un vélo. Ce moyen de transport vous permettra de découvrir toute sorte de paysages qui sont à l’abri de la majorité des touristes. Vous pourrez même prendre part à des activités avec les locaux ou même trinquer avec certains d’entre eux. Bref, pour un voyage réussi, une monture s’impose.

  • Commentaires

    Caractères restants :