Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 4454 fois.
  • Les rencontres

    Photo de marine Marine Thomas
    La Faye,  France
     EncarnaciónParaguay ) en Février 2014
    HISTOIRE D'AMITIÉ / publié le 8 Août 2014

    J'adore ce voyage, et je ne le regrette absolument pas. Chaque jour j'apprends de nouvelles choses, je découvre un peu plus des détails culturels qui font que ce monde globalisé n'est pas encore uniformisé... Parfois j'aime, d'autres fois un peu moins (cf el cocido con leche par exemple - sujet du moment).

    À cela s'ajoutent de belles rencontres. Pour certaines, je sais par avance que le temps nous est compté. Nous ne partagerons pas plus que quelques mots, l'attente d'un "colectivo" au coin d'une rue, ou dans un terminal bruyant, un trajet de bus côtes à côtes, une balade en vélo, la traversé d'une rivière, la visite d'un musé, un repas, une partie de la journée, un week-end, ou quelques jours... Parfois cela se limite à un regard ou un sourire. Quelques uns resteront de purs inconnus, certains deviendront des amis. Ces amis que je ne verrai pas souvent, mais à qui je penserai presque chaque jour par la suite. Ceux là même à qui je meurs d'envie de faire découvrir ma vie "là-bas". À La Faye City ! (Voeux qui relève du casi-impossible).

    Bref... Ce sont ces belles rencontres qui rajoutent à la awesomitude du voyage. Vous me manquez tous petits français, et c'est pour cela que ces personnes sont tant importantes. Mon "instinct grégaire" surdéveloppé les rendent indispensables. Elles m'apportent un soutien tout particulier, chacune à leur manière... Parfois à travers un simple regard accompagné d'un sourire sincère...

    Bref... J'avais envie de vous faire partager ce sentiment. Parce-qu'ici, à Asunción, j'ai rencontré les plus gros enfoirés (oui, je ne suis pas partie chez les Bisounours, cette espèce existe aussi par ici), mais également les plus adorables. Ces derniers, je ne pourrai jamais assez les remercier. Ce week-end, j'ai été particulièrement bien entourée. C'était très chouette.

  • Commentaires

    Caractères restants :