Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.memoiresdevoyages.com
  • Ce mémoire a été consulté 5841 fois.
  • Évasion à l'isle-aux-coudres

    Photo de Missclaveau Catherine Claveau
    Chicoutimi,  Canada
     La MalbaieCanada ) en Juin 2014
    MÉMOIRE DE VOYAGE / publié le 26 Juin 2014

    Durant mon séjour à Charlevoix, nous avons visité plusieurs villes de la région. Incontestablement mon coup de cœur a été notre journée à l’Isle-aux-coudres. Nous nous sommes levés tôt pour profiter de la journée qui s’offrait à nous ; un chaud soleil, un ciel dénué de nuage et un vent rafraîchissant du sud. Une combinaison parfaite pour cette journée qui nous attendait. Nous avons quitté notre auberge, située à la Malbaie pour nous rendre dans les environs des éboulements, où un traversier nous attendait, partant du quai de Saint-Joseph-de-la-Rive, pour rejoindre cette petite île d’environ 30 km carré. La traversée est offerte gratuitement,et offre une vue époustouflante des environs. Une fois rendue sur l’île, on vous remet un dépliant montrant la démographie de l’île, et les attraits touristiques offerts. Nous avons opté pour un tour de l’île en vélo, celui de 25 km, pour pouvoir admirer les charmes de l’endroit. Bien entendu, vous pouvez choisir un parcours moins long qui offrira un tout aussi beau spectacle à vos yeux. Il n’est pas nécessaire d’avoir son propre vélo, l’île offre une location de divers vélos adaptés à vos envies, passant du tandem au quadricycle et au simple vélo récréatif. Le tarif pour une journée est très abordable :8$/heure ou 28$ pour la journée pour notre choix de vélo. Une fois les vélos en notre possession, direction l’aventure ! 




    Pour ma part, j’ai été entièrement comblée devant le spectacle qu’offrait les environs : des horizons bordées de montagnes plus verdoyantes les unes que les autres, un fleuve calme et scintillant au gré du soleil, une odeur maritime enivrante qui nous transporte dans un état de bien-être et de quiétude sans pareille et bien entendu, la vue sur le majestueux Massif de Charlevoix qui est tout aussi impressionnant à admirer en été qu’en hiver. Une fois les premières minutes passées à pédaler,le plaisir s’emparait de moi. Une balade récréative, loin de tous les soucis et tracas de la vie quotidienne, que demander de mieux?. Premier arrêt : la cidrerie Pedneault. Endroit très coquet, où l’on peut déguster les produits locaux qu’offre le verger de l’île, à la base de pommes. Sans nous faire prier,nous avons goûté quelques produits que l’endroit offrait. À noter qu’on doit se limiter dans la dégustation si on veut être capable de tenir droit sur son vélo, car les produits pour la majorité sont à base d’alcool. La cidrerie a remporté quelques prix lors du concours '' Les Prix du public Desjardins '', en février 2014. Les employés, qui sont très accueillant et renseignés, seront très heureux de vous les faire connaître. Une fois la dégustation faite, nous avons acheté quelques produits qui nous plaisaient et avons continué notre route. Il est important de prévoir un bon sac à dos, pour pouvoir entreposer les choses que vous achèterez tout au long de votre route, car il est évident que vous ne pourrez quitter l’île les mains vides! Bien chanceuse comme j’étais, j’avais un compagnon qui avait un sac et qui a transporté l’intégral des achats pour moi.       


    Alors donc, par la suite, quelques minutes après avoir repris la route, épicurienne que je suis, et affamée à mon habitude, nous avons troqué la haute gastronomie des environs de Charlevoix, pour un fameux et ô combien classique casse-croûte sur le bord du chemin. Rien de mieux qu’une bonne poutine maison, avec hot-dogs et de la bonne compagnie, pour apprécier davantage le moment. Une fois rassasiés, nous enfourchons nos vélos et  continuons le périple. Tout au long du chemin, vous croiserez des ventes de garage sur le bord des routes. Acheteurs et amasseurs compulsifs, pour ne pas trop dépenser, prévoyez un budget, sinon vous ne réussirez jamais à faire le tour de l’île avant la tombée de la nuit! Sur la route, vous pourrez contemplez divers paysages qui s’offriront à vous, passant de l’horizon bleutée bordée par ses pittoresques montagnes, aux champs de verdures incroyablement invitant à s’y allonger, et  à contempler ce tableau serein des alentours.L’île arbore également un petit littoral, où vous pourrez admirer certains oiseaux qui le visitent tranquillement. Il va de soi que  tous mes sens ont été régalés et comblés parla générosité et la tranquillité l’endroit. Une fois la randonnée terminée, nous avons quitté l’île le cœur plein de souvenirs, en nous promettant de certainement y revenir.

    Je vous invite donc, si vous êtes de passage à Charlevoix le temps d’un week-end, à venir profiter des charmes de l’île pour vous vider l’esprit, et vous remplir la tête de merveilleux moments. Pour ma part, il est évident que la prochaine fois que je retournerai à Charlevoix, je ne manquerai pas de revenir à cet endroit et de refaire la balade en vélo. Il y a tant de choses à faire sur l’île, qu’une seule journée ne fût pas assez. Il est de mise que pour mon bien-être que la prochaine fois que j’y retournerai, j’apporterai un cuissard pour faire du vélo, car cela a été très douloureux de faire une randonnée de 25 km sur un banc peu confortable.


  • Commentaires

    Caractères restants :